Famille

Tout femme/homme doit avoir la possibilité réelle d’un libre choix d'organiser elle/lui-même son "itinéraire de vie" familial et professionnel

  • en fonction des besoins de sa famille et des cycles de vie des parents et des enfants
  • non subordonnée à une Politique de l’Emploi
  • en ayant accès à des droits sociaux propres.

LA FAMILLE est et reste la cellule de base de la société. Le respect des valeurs familiales doit être une des valeurs reconnues par l'UE.

Selon plusieurs enquêtes récentes une des valeurs premières des Européens (anciens Pays Membres comme Nouveaux Pays Membres) est la famille, avant l’emploi. L'UE doit impulser une vraie politique familiale communautaire basée sur la cellule familiale, non limitée à son seul apport économique ou démographique.

Peut-on garantir la solidarité entre les générations si tout est fait pour briser la cellule familiale en prévoyant exclusivement une prise en charge des personnes dépendantes extérieure à la famille?
La famille n’a-t-elle pas le droit d'être reconnue comme milieu de vie à part entière, génératrice de richesses, pouvant prendre en charge ses membres dépendants, et donc pouvoir bénéficier de politiques lui permettant d'assurer pleinement son rôle de cellule de base de la société?
L'objectif de l'UE est de procurer à 60% de femmes un emploi rémunéré. Mais qu'en est-il des 40% qui ne sont pas sur le marché de l'emploi?
A-t-on des indications sur celles et ceux qui font partie de ces 40%?
Sur l'impact pour la société de leur travail familial? Sur leurs besoins et demandes?

La F.E.F.A.F. demande :

  • un soutien aux familles pour leur permettre d'être acteurs actifs dans l'évolution et le bien-être de la société: aide morale, et matérielle, accès à l'information et la formation, et tout particulièrement aux les familles avec de nombreux enfants
  • une réelle impulsion et harmonisation des politiques familiales, sociales et économiques nationales au départ des besoins réels des familles et de chacun de leurs membres
  • le choix et la possibilité de différents cycles de vie pour les femmes comme pour les hommes en fonction de leurs besoins et de ceux des membres de la famille
  • la valorisation "d'un temps partiel rémunéré pour raison familiale" et l'ouverture de droits sociaux appropriés
  • la collecte de données ciblées, tenant aussi compte des aspects sociaux et culturels des choix de vie et de leur impact sur les aidants familiaux.

Documents à télécharger :

Intervention de Madame Marielle Helleputte (FEFAF) lors de la réunion de l'intergroupe Famille et protection des enfants du PE, juillet 2006

Télécharger le document