Dialogue intergénérationnel, Formation informelle

La famille est le premier lieu de socialisation. Elle est le lieu de transmission privilégié du savoir, de valeurs, de culture et de tradition. Elle permet un échange intergénérationnel, pas seulement des "âgés" vers les jeunes mais aussi des jeunes vers les plus anciens.

Ce travail d’éducation informel et intergénérationnel est un pilier incontournable de la cohésion sociale, il a sa place dans l'apprentissage de la citoyenneté active et le transfert des savoirs et des valeurs traditionnelles.
La reconnaissance de la valeur éducative de ce travail aurait un effet psychologique, social et économique positif sur l’égalité entre les sexes homme/femme et diminuerait les risques de paupérisation des femmes.

La femme/l'homme au foyer doit pouvoir bénéficier d'une formation tout au long de la vie – "Life Long Learning". Cette formation doit avoir aussi pour but l'épanouissement personnel de toute personne.

Avons-nous des informations sur la part que prennent les ONGs et les familles dans les acquis et l'apprentissage tout au long de la vie tant pour les personnes "recevant" que celles "donnant"?

La F.E.F.A.F. demande

  • la reconnaissance du rôle de la cellule familiale comme premier lieu d'éducation et de sociabilité
  • de donner à ce lieu de formation informelle sa véritable place dans la réalisation des objectifs de Lisbonne et Göteborg
  • afin de permettre à ces "carers" une intégration plus valorisante dans la société et le secteur professionnel :
    • la reconnaissance des compétences acquises par ces travailleurs non rémunérés
    • la possibilité de formation et de recyclage aux nouvelles technologies (TIC)
    • une aide à l'insertion et la réinsertion après un temps consacré à la famille en bénéficiant notamment des mêmes avantages que les chômeuses: modalités d'accès à la formation, aide pour la garde des enfants et des personnes dépendantes
    • de rendre à cette formation informelle sa véritable place dans la réalisation des objectifs de Lisbonne et Göteborg et démontrer l'importance de ces structures de formation non formelle permettant la reconnaissance des compétences de ces travailleurs et leur image.